<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script>
Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les histoires de chasse tourneront à la gloire du chasseur - Le mensonge se lève très tôt mais la vérité finit par le rattraper - Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage

dimanche 19 septembre 2010

Des Roms aux Caraques

Extraits de http://tziganes2.blogspot.com/ - Roms, le génocide (blog à visiter) :

"La légende dit que 'rom' proviendrait peut-être de Rama, le héros de l'épopée indienne, d'où le nom par lequel ils se désignent, Romani Chav, fils de Rama, préféré à "Romani cel", groupe - peuple - d'hommes.

"Les Roms sont à l'origine deux tribus qui partent du nord de l'Inde : les Kshatryas (d'où vient peut-être le mot 'Tsiganes') venus du Sind (Sintis) au 9e siècle ou plus tôt ; et les Rajputs, venus du Penjab et du Rajasthan, au 13e. Peut-être des 'intouchables' voués à des taches taboues : équarrisseurs, éboueurs, fossoyeurs ou... saltimbanques voire, selon la tradition orale, des musiciens doués envoyés en ambassade à la cour de Perse (les comédiens auxquels on vouait un véritable culte étaient néanmoins frappés d'anathème pour 'activité contraire aux bonnes mœurs' et étaient parfois des intouchables). Une hypothèse opposée ferait d'eux des victimes des guerres d'expansion de l'islam du 8e au 10e siècle. La sévérité des traitements infligés par les musulmans aux Indiens dont les Roms va marquer d'une manière indélébile leur inconscient collectif."



"Certains arrivent d'abord en Grèce où ils se réunissent sous le mont Gyps, d'où l'ethnonyme qui leur sera attribué, 'Gitans' ou 'Gypsi', qu'on croit aussi relié à leur séjour en Egypte.

"'Tsigane' vient sans doute du sanskrit : 'celui qui ne touche pas' et par extension, 'celui qu'on ne touche pas', l'intouchable, le 'dalit'. Il devint ensuite synonyme d'esclave - cigène, cigani en hongrois.

"'Rom' - devenu 'Romanichel' - et 'Manouche', veut dire 'homme' en hindi et en sanskrit (http://ricetrac2.blogspot.com/) - 'rom' ne provenant pas de 'Roumanie' comme on le croit souvent -, même si c'est le pays où ils restèrent le plus longtemps... puisque ceux qui y 'passèrent' (!) furent arrêtés et réduits en esclavage pendant 6 siècles.

"En 1818, le code pénal de Valachie inclut les articles suivants: 'les Tsiganes naissent esclaves, tout enfant né d’une mère esclave est esclave, tout propriétaire a le droit de vendre ou de donner ses esclaves, tout Tsigane sans propriétaire est la propriété du Prince.'

"Un peuple, qui jusqu'en 1864, est réduit en esclavage tout à fait légalement en Roumanie, une exception historique" !



"Une partie des Roms alla vers le sud, l'Espagne, le Midi de la France, une en Amérique - nord et sud -... et une autre vers l'Est, l'Allemagne, la Russie, et le Nord : on appelle en principe 'Tsiganes' ceux de l'Est et 'Gitans' ceux du Sud... les Tsiganes, en raison de mélanges ethniques, étant parfois blonds et portant des noms germaniques et les Gitans, plus foncés, parlant souvent le calo, dialecte sanscrit-hispanique. Le terme 'Caraque' qui désigne ces derniers au départ n'est pas péjoratif.

"Le terme désignait les Roms orientaux - foncés de peau - par opposition aux Tsiganes du nord parfois blonds (cf. Gorki, 'ma vie d'enfant') et pouvait provenir du grec korakia, corneille - noires - ou du turc kara - noir -... ou encore désigner les vaisseaux à multiples voiles du 16ème siècle, les caraques. Il est devenu péjoratif par la suite.

En Roumanie, "dès 1938, un Commissariat Général aux Minorités est créé, chargé particulièrement de la 'question tsigane'. Les universités, et en particulier celle de Cluj, se tournent vers l'étude de l'anthropologie eugéniste. L'idéologie du 'sang pur' de la 'race roumaine' menacée par 'l'impureté tsigane' se développe.

"La Roumanie devient un Etat 'National-Légionnaire' et s'allie avec l'Allemagne nazie. En 1940, le ministère de l'Intérieur interdit aux Roms 'nomades' de 'rôder pendant l'hiver'.

"En 1941, Hitler offre la Transnistrie à la Roumanie, en compensation de la Transylvanie. C'est cette même année que la stérilisation des femmes roms est instituée.

"A partir du 12 septembre 1942, commence la déportation des Roms sédentaires. Ils sont déportés en train, y compris les enfants non accompagnés.

"On estime que 25 à 50 % de tous les Roms européens ont été exterminés"...

La violence contre les Roms n'a pas cessé après cela, jusqu'aujourd'hui...



Jimi Hendrix (40e anniversaire de sa mort), Band of Gypsies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire